Accueil

Présentation
Bio
Râbi'a al-Adawiyya
Le samâ' ou audition spirituelle
La poésie soufie
La qassida
Le soufisme
Sidi Hamza, un saint vivant

Discographie
Isma' (nouvel album!)
Fleurs du Sirr

Concerts
Concerts à venir
Historique

Nous contacter

My Space
Liens

    Pour deux albums achetés, l'album "Niyya" de l'ensemble Jilani offert.








Râbi'a al-Adawiyya

Rabi'a al-Adawiyya est une des plus célèbres saintes de l'islam. Née à Basra, en Irak (714-801), elle exalta la voie de l'amour
divin et de l'intimité avec Dieu.
Elle représente une figure majeure de la spiritualité soufie. Bien avant Hallaj et les grands maîtres du soufisme, Rabi'a est l'un des premiers mystiques de l'islam à avoir dépassé
la démarche ascétique traditionnelle pour appeler à l'union parfaite avec Dieu, qu'elle célébra dans des poèmes
d'une brûlante ferveur.
En cela son influence fut déterminante et il faut souligner que c'est une femme, Rabi'a,
qui peut être tenue pour l'un des maîtres fondateurs de la mystique musulmane.



Rabia représenté sur une miniature persane
On raconte que lorsqu'elle faisait la prière du soir, et se tenait debout sur le toit de sa maison,
en serrant son voile et sa chemise,elle disait : « Mon Dieu, les étoiles resplendissent, les yeux dorment,
les rois ferment leurs portes, chaque amant se retire avec son aimée. Et me voici : je demeure entre Tes mains. »
Puis elle s’adonnait à la prière jusqu’à l’aube.

Son nom a été opportunément repris par notre ensemble vocal afin de lui rendre hommage et de témoigner d'une spiritualité vivante
sous la guidance de sidi Hamza Boudchich.

Quelques poèmes de Rabi'a al-Adawiyya:

"Je T'aime de deux amours: l'un, tout entier d'aimer,
L'autre par ce que tu es digne d'être aimé.

Le premier, c'est le souci de me souvenir de Toi,
De me dépouiller de tout ce qui est autre que Toi.

Le second, c'est l'enlèvement de tes voiles,
Afin que je Te voie.

De l'un ni de l'autre, je ne veux être louée,
Mais pour l'un et pour l'autre, louange à Toi!"

"Lâ janna wa lâ nâr, siwa Allâh": Ni paradis, ni enfer, seulement Dieu
ce morceau est extrait de notre premier album "Fleurs du Sirr",
il a été composé en hommage à Rabi'a al-Adawiyya.

 

"Ô ma joie, mon désir,ô mon appui,
Mon compagnon, ma provision, ô mon but,

Tu es l'esprit du coeur, Tu es mon espoir,
Tu es mon confidant, mon désir de Toi est mon viatique.

Sans Toi, ô ma vie, ô ma confiance,
Je ne serais jamais lancée dans l'immensité du pays.

Combien de grâce s'est montrée,
Combien de dons et de faveurs Tu as pour moi!

Désormais ton amour est mon but et mon délice
Et la splendeur de l'oeil de mon coeur assoiffé.

Tant que je vivrai, je ne m'éloignerai pas de Toi.
Tu es le seul maître de l'obscurité de mon coeur.

Si Tu trouves plaisir en moi,
Alors, ô désir du coeur, ma joie débordera!"

 

"Mon repos, ô frères, est dans ma solitude,
Mon Aimé est toujours en ma présence.

Rien ne peut remplacer l'amour que j'ai pour Lui,
Mon amour est mon supplice parmi les créatures.

Partout où j'ai contemplé sa beauté,
Il a été mon mihrab et ma qibla.

Si je meurs de cet amour ardent et s'Il n'est satisfait,
Oh, cette peine aura été mon malheur en ce monde!

Ô médecin du coeur, Toi qui est tout mon désir,
Unis-moi à Toi d'un lien qui guérisse mon âme.

Ô ma joie, ô ma vie pour toujours!
En toi mon origine, en Toi mon ivresse.

J'ai abandonné entièrement les créatures dans l'espoir
Que Tu me lies à Toi. Car tel est mon ultime désir."